COURRIER

COURRIER

Sciences et Avenirjeudi 23 février 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Particules fines Pour faire suite à l'article « Qui mesure les particules fines?» du n° 840, il est à noter que, pour le déclenchement des niveaux d'information et d'alerte, les préfectures ne prennent pas en compte le dépassement des seuils de particules PM2,5 pourtant considérées comme les plus nocives par l'OMS.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur