SCIENCE PRATIQUE

Mémoire rupestre

Sciences et Avenirjeudi 22 décembre 2016
C'est un patrimoine archéologique largement méconnu que le musée de Préhistoire de Nemours dévoile au grand public, avec l'exposition des images en noir et blanc réalisées par Emmanuel Breteau autour des grottes ornées du massif de Fontainebleau. Ces abris sous roche gravés, datés pour la plupart du mésolithique (9000-5000 avant J.-C.), ont été mis au jour par le Groupe d'études, de recherches et de sauvegarde de l'art rupestre qui, depuis 1975, en a répertorié près de 2000. La sélection d'images accrochées aux murs noirs d'encre du musée est saisissante : des surfaces de pierre entièrement quadrillées et entaillées au silex, piquetées d'une multitude de trous, recouvertes de profonds sillons ou de motifs abstraits, évoquant étoiles, arbres, et parfois des silhouettes humaines ou des animaux. Un univers symbolique fascinant, à découvrir aussi dans le beau catalogue de l'exposition édité par Xavier Barral, enrichi d'un texte de l'écrivain Jean Rouaud et de contributions scientifiques (lire aussi p. 46).
Andreina De BeiMusée départemental de préhistoire d'Île-de-France, jusqu'au 12 novembre 2017. Rens. : 01.64.78.54.80.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir