DOSSIER

Sauver les grottes de la mer Morte du pillage

Sciences et Avenirjeudi 22 décembre 2016
Archéologues et bénévoles fouillent la grotte des Crânes quelque 250 mètres au-dessus d'une gorge dans le désert de Judée.
YOLI SHWARTZ/ISRAEL ANTIQUITIES AUTHORITY
De nouvelles fouilles sont menées dans les cavités du désert de Judée afin de mettre au jour d'éventuels vestiges avant que des pillards puissent s'en emparer.
Confrontées à l'apparition sur le marché de nouveaux fragments censés appartenir aux fameux manuscrits de la mer Morte ainsi que de vestiges archéologiques de grande valeur, les autorités israéliennes ont décidé de réagir. Elles craignent en effet que des pilleurs n'aient trouvé de nouvelles caches recélant des trésors méconnus. En juin 2016, des archéologues israéliens sont donc retournés dans les grottes du désert de Judée explorer une nouvelle fois certaines cavités au
sein desquelles les premiers documents ont été exhumés au cours du xxe siècle. « Cela faisait plus de vingt ans que personne n'était véritablement retourné fouiller sur place », a ainsi déclaré au quotidien israélien Haaretz, Amir Ganor, le responsable de la cellule de lutte contre la contrebande et le pillage au sein de l'Autorité israélienne des antiquités (IAA). Les spécialistes veulent ainsi s'assurer que rien n'y a été oublié, en particulier de minuscules fragments de manuscrits bibliques...
C'est dans la région de Massada que ces recherches, parfois dangereuses, ont commencé. Les parois des falaises étant instables, un archéologue a ainsi perdu la vie en 2015 lors des inspections préparatoires, après que la cavité dans laquelle il se trouvait s'est effondrée sur lui. Ces opérations, considérées comme prioritaires, devraient se prolonger au cours des trois prochaines années pour que la totalité des sites de la mer Morte soit revisitée.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir