SCIENCE PRATIQUE

Mission ScanPyramids

Sciences et Avenirjeudi 22 décembre 2016
Grâce aux muons, des particules cosmiques, les ingénieurs de ScanPyramids ont entrepris une exploration inédite de la pyramide de Kheops (vue d'artiste).
ERITAGE INNOVATION PRESERVATION HIP INSTITUTE
C'est une vertigineuse traversée du temps! Organisée autour de la mission ScanPyramids qui, depuis 2015, explore les pyramides d'Égypte (lire le reportage dans S. et A. no 837, novembre 2016), cette exposition met en scène des objets séparés par des milliers d'années : d'un côté, une émouvante momie d'enfant ou d'étranges statuettes de pleureuses, de l'autre une table tactile pour visiter virtuellement les monuments de Gizeh. Mais aussi un volume de la Description de l'Égypte publiée à la suite de l'expédition de Bonaparte en Égypte, ouvert sur des gravures, côtoyant les photographies de Philippe Bourseiller ou les oeuvres du dessinateur François Schuiten, tous deux associés à la mission. « Nous avons voulu montrer dans sa globalité ce projet généreux qui, à la manière des anciennes expéditions, associe scientifiques et artistes », explique la commissaire Fleur Morfoisse.
Les techniques innovantes développées pour sonder les monuments sont présentées avec clarté. Une chambre à brouillard permet de « visualiser » les particules cosmiques grâce auxquelles sont « radiographiées » les constructions. Tandis que, dans une poétique mise en perspective, une belle peinture de l'artiste belge Alexandre Obolensky montre François Schuiten dessinant au pied des chevrons de la pyramide de Kheops. À l'endroit même où la mission a détecté au mois d'octobre une cavité inconnue! ½ Aline KinerPalais des beaux-arts, place de la République, jusqu'au 12 février 2017. www.pba-lille.fr
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir