Idées

Jean-Marc Sauvé Etre dignes de ce que Robert Badinter nous lègue en ces temps de populisme

Collaborateur de l’ancien garde des sceaux Place Vendôme, le vice-président honoraire du Conseil d’Etat retrace le parcours de l’homme qui a aboli la peine de mort et rend hommage à un « guetteur d’avenir » qui n’avait jamais oublié les leçons du passé

Le Mondemardi 13 février 2024
Restez informés en suivant LireLactu sur
La mort de Robert Badinter nous étreint d’émotion et de tristesse, nous ses compagnons de route de la Place Vendôme. Mais elle avive notre fierté d’avoir servi cet homme exceptionnel de talent, de conviction et de courage. Elle nous permet aussi de dire toute notre reconnaissance à sa personne et notre gratitude pour l’œuvre immense qu’il a accomplie.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur